Le Tirage en plâtre de moulage

ParZied

Le Tirage en plâtre de moulage

L’usage du plâtre remonte à des périodes très reculées de notre histoire. En effet, bien avant l’apparition des élastomères de silicone, il servait pour réaliser des moulages de différentes formes et structures. L’utilisation du plâtre s’est répandue en Europe depuis le 18ème siècle avec notamment de nombreuses collections de moulages présentées à Milan, Paris, Berlin, et Vienne. Actuellement, il est toujours un matériau de prédilection pour réaliser des opérations de modelage, de moulage, et de tirage. Il est également utilisé pour la réalisation de moulages en latex ou en barbotine. Voyons donc quelques techniques de tirage en plâtre.

Le tirage par estampage

Il existe de multiples techniques permettant de réaliser un tirage à partir d’un moule. Le choix de la technique de tirage dépend généralement de nombreux paramètres notamment le type du moule, la nature du matériau utilisé pour la reproduction, la forme et le poids que l’on désire donner au moulage. Le tirage par estampage (à l’imprimé) est une technique très utilisée notamment pour réaliser des tirages légers. Néanmoins, elle convient également pour réaliser des tirages solides et de grande taille. C’est une technique simple et très économique. Elle consiste généralement à appliquer à la main, ou à l’aide d’un outil comme le pinceau par exemple, un matériau de tirage à l’intérieur d’un moule. Pour rendre le tirage plus solide, il est possible d’apposer un matériau de renfort comme la filasse par exemple sur la première couche de plâtre qui sera ensuite stabilisée par l’apposition d’une seconde couche.

La coulée directe

La coulée directe est une technique de tirage très simple. Elle consiste à verser le plâtre directement dans un moule ouvert et permet donc d’obtenir un tirage plein et imposant. Cependant, elle présente le risque de formation de bulles d’air à l’intérieur du moule lors de la coulée du plâtre. Pour réussir un tirage par coulée directe, il convient de prévoir des évents aux endroits où les bulles d’air risquent le plus d’être emprisonnées.

Le Tirage en plâtre de moulage

La coulée en source

Cette technique est peu utilisée de nos jours. Elle consiste généralement à mettre en place un système de vases communicants. On procède par percer un trou dans le fonds du moule. Ensuite, on le raccorde à l’aide d’un tuyau-doté d’une vanne- à un réservoir rempli de plâtre liquide. Le réservoir doit être placé à un niveau plus élevé afin de permettre l’écoulement du plâtre. Lorsque la vanne est ouverte, le moule se remplit alors de plâtre liquide. De la même manière que pour la technique de coulée directe, il faut prévoir des points d’aération sur le moule afin de permettre à l’air emprisonné à l’intérieur de s’échapper.  Cette technique permet d’obtenir des tirages pleins et quasiment exempts de bulles d’air. Outre le plâtre, il est possible d’utiliser d’autres matériaux de moulage comme la résine par exemple.

Le tirage au renversé

Cette méthode est largement utilisée dans l’industrie ainsi que dans l’art et dans certaines activités artisanales. Elle consiste à verser le plâtre dans le moule puis à le vider afin qu’il ne reste qu’une petite couche de plâtre sur les parois du moule. Cette opération doit être répétée plusieurs fois tout en agitant le moule afin d’obtenir un tirage creux en fonction de l’épaisseur souhaitée. Outre le plâtre, très peu de matériaux peuvent être utilisés dans ce type de tirage notamment le latex, la cire, et le plastisol.

À propos de l’auteur

Zied administrator

Laisser un commentaire

*

code